Témoignages d'anciens diplômés

Anciens diplômés de l'IPAG, que sont-ils devenus ?



LEILA
Diplôme d'Université "Préparation aux fonctions d'encadrement de l'Administration (concours A)" 
Promotion 2015-2016

Professeur des écoles en disponibilité, j'ai décidé de m'inscrire à l'Ipag afin d'élargir mon horizon et éventuellement de changer d'orientation.Durant cette année, j'ai eu l'occasion de découvrir une multitude de domaines, tous aussi intéressants les uns que les autres. Je n'avais aucune connaissance en droit ou en finances publiques. J'avais quelques vagues notions d'économie, de politiques publiques mais rien qui ne puisse me permettre de tenir un argumentaire précis fondé sur de solides connaissances.
L'ipag m'a permis d'approfondir, de comprendre les enjeux de notre société, de notre système juridique ou politique, le fonctionnement de notre organisation territoriale.Mon année à l'Ipag m'a également amenée à développer des compétences en méthodologie, à structurer ma pensée, à raisonner en tenant compte de nombreux facteurs, à étayer mon propos et à élargir ma réflexion.
En effet, chaque matière étudiée à L'Ipag était liée aux autres, la réflexion se nourrissait des apprentissages des différents domaines : le droit constitutionnel et l'histoire de l'administration, les politiques publiques, le management public et le cours de sciences politique, le droit des marchés publics et le droit administratif, les finances publiques et l'économie, les questions sociales intrinsèquement liées au cours de politiques publiques de l'emploi ou de gestion des ressources humaines. Sans compter le cours de culture générale qui était l'occasion de réinvestir les sujets tout en analysant l'actualité. 
Chaque notion résonnait et raisonnait. 
Au-delà des nombreuses connaissances acquises, l'Ipag m'a appris à créer du lien entre tous ces apprentissages, à comprendre que la réflexion était globale, à adopter une vision élargie et pas segmentée.
Enfin, l'Ipag permet de créer du lien humain. Du lien entre les élèves, du lien entre les élèves et les professeurs.
La structure, à échelle humaine, fait se rencontrer les gens. De tisser des amitiés solides, souvent construites dans le partage et la préparation des cours ou des exposés, des révisions d'examens ou de la préparation de concours.
Les professeurs, présents et compétents, sont très disponibles, n'hésitent pas à offrir de leur temps pour aider les étudiants à préparer leurs oraux d'admissibilité ou pour approfondir certains sujets. Un haut niveau d'exigence et une bienveillance qui permettent de travailler dans des conditions favorables.
Si je devais résumer mon année, je dirais que l'Ipag a enrichi ma grille de lecture, a élevé mon niveau de compréhension, m'a offert de nombreuses clés pour décrypter, analyser, argumenter et convaincre.

J'ai acquis des savoirs, des savoir-être mais aussi des savoir-faire essentiels. 

Une année riche et studieuse en somme


BRUNO
Licence AES, parcours Administration Publique - promo 2014-2015
Master AES, spécialité Administration et Management Publics- promo 2014-2015

A la suite d'un premier cycle universitaire en histoire de l'art, j'ai découvert, dans le cadre de mon premier emploi, la fonction publique territoriale. Au terme de 5 années passées au service culturel de la Région Poitou Charentes, j'ai eu envie de mieux comprendre mon environnement et de préparer une carrière plus mobile et diverse (envie d'un ailleurs moins culturel).

J'ai obtenu un congé de formation professionnelle d'un an pour préparer le Master Management et Administration Publics à l'Ipag de Poitiers. Pour ne rien manquer et ouvrir le plus largement possible mon champ, je me suis inscrit, à titre personnel, à la préparation de la Licence Administration Publique à distance, l'obtention de ces 2 diplômes étant à mes yeux la meilleure préparation pour une carrière publique mobile et pour présenter les concours que j'envisageais de passer par la suite.

Durant cette année, j'ai pu m'ouvrir à de nouveaux centres d'intérêt tant la diversité des thématiques abordées dans le cadre des cours et TD du Master a été importante. Cet éclectisme est une des grandes forces de la formation. Par ailleurs, elle prépare idéalement aux entretiens ouverts que constituent les oraux des différents concours. Les cours mélangent agréablement théorie et pratique, permettant d'en retirer des outils professionnels immédiatement utilisables.
C’est la compréhension plus fine du monde qui nous entoure qui m'a donné envie d'en savoir plus et a enclenché un cercle vertueux d'échanges et d'interrogations collectifs sur les sujets abordés.
Par ailleurs, le stage de 4 à 6 mois, obligatoire en Master 2, m’a permis d’appréhender de nouvelles approches professionnelles.

Au final quels résultats ? La découverte pendant l'année de deux cycles de formation pour les concours de l'ENA et d'administrateur territorial m'a poussé à présenter les tests d'entrée. Admis sur les deux me voilà face à de nouveaux défis, pour l'année à venir, défis que j’aborde avec confiance disposant désormais d'une base solide de connaissances et de méthodologie. Les compétences acquises, grâce à mes deux diplômes, sont un atout majeur pour m’adapter : droit administratif, finances publiques et gestion des ressources humaines... J’avais d’ailleurs reçu des propositions d’évolution professionnelle dès le terme de ce cycle de formation.
 
J’ai donc obtenu en une année l’accès à deux préparations sélectives, deux diplômes et la reconfiguration de ma future carrière professionnelle ; ce qui est bien au-delà de mes espérances. Pour finir, j'ajouterai que la préparation dispensée par l'IPAG a agi sur moi comme un révélateur (de compétences et d'appétences oubliées ou enfouies) et un stimulant. Elle m’a donné l'assurance qui jusqu'alors me faisait défaut pour me présenter à des concours que je jugeais inaccessibles. Les échanges avec les enseignants et les intervenants ont été à cet égard précieux : ce sont eux qui m'ont permis de me projeter dans un avenir différent et de prendre conscience des possibles. Merci à eux.


LUDOVIC
Diplôme d'Université, préparation aux fonctions d'encadrement de l'Administration (concours A) – promotion 2009-2010
Master 1 Management et audit en secteur public - promotion 2010-2011

Aujourd'hui en poste au Lycée de Loudun après avoir obtenu le concours SAENES
La première fois que j’ai entendu parler de l’IPAG, c’est par le biais d’un ami qui était entré dans cette structure dont l’acronyme ne m’évoquait pas grand-chose. Je me rappelle que lorsqu’il m’a situé l’IPAG sur le campus de l’Université de Poitiers, j’ai prononcé cette fameuse parole de Pictavien : "Ah, mais c’est donc ça cette fameuse pyramide sur le campus". Passé l’étonnement et la découverte, je me suis penché d’un peu plus près sur ce qui était proposé : des cours diversifiés, du droit, de l’histoire, de la culture générale, de l’économie, et surtout une préparation aux concours. Soit autant de chances de pouvoir diversifier mes savoirs, à l’issue de mon cursus d’histoire de cinq ans, achevé par la réalisation d’un mémoire de recherche.
C’est donc au cours de l’été 2009 que j’ai fait le choix de m’inscrire à l’IPAG. Ma candidature fut rapidement acceptée par l’Institut de Préparation à l’Administration Générale. Le rythme hebdomadaire des cours est élevé, la période des partiels est rude, mais au cours de cette formation, on constate qu’une année scolaire passe très vite.
Pour de nombreuses raisons, je suis satisfait de cette formation (en deux ans j'ai pu obtenir le Diplôme Universitaire de Catégorie A et celui de Master Audit et Management 1ère année) qui m’a permis de valoriser mes compétences et de diversifier mes connaissances.
Ce qui m’a le plus surpris, c’est la diversité de provenances des autres étudiants de l’IPAG, permettant de faire de nouvelles rencontres de personnes provenant d’un autre milieu social, ce qui est très enrichissant.
Mais ce qui caractérise le plus l’IPAG à mon sens, c’est le suivi accordé à chacun, afin de lui permettre de maximiser ses chances pour réussir les concours de la fonction publique. Une réelle proximité qui peut transformer l’enseignement en accompagnement. Grâce à l’IPAG, j’ai obtenu du premier coup mon concours de SAENES. Je sais que sans l’IPAG, je ne serais jamais parvenu à m’adapter à la notion du concours, avec l’impératif de concurrence qui la caractérise.
 

et encore ...


JORIS
Diplôme d'Université, préparation aux fonctions d'encadrement de l'Administration (concours A) - promo 2012/2013

J'avais découvert cette formation via le site Internet de l'université et j'avais décidé de m'y inscrire en vue d'obtenir un concours (inspecteur des finances publiques).
Durant cette année, j'ai pris connaissance de l'existence d'autres concours susceptibles de m'intéresser et dont je n'avais jamais entendu parler. On nous apprend dès le début de la formation les bons réflexes à acquérir (suivre l'actualité notamment) afin d'être le mieux préparé pour les épreuves des concours. La diversité des cours enseignés permet d'acquérir des connaissances et une méthode de travail efficace afin de réussir ces concours. Les travaux dirigés organisés dans les matières principales rendent possible une meilleure compréhension du cours théorique.
Par ailleurs, la plupart des enseignants sont disponibles et à l'écoute des requêtes des étudiants. D'ailleurs, une fois la formation terminée, grâce à certains enseignants, j'ai pu, avec d'autres étudiants admissibles aux oraux de différents concours, me préparer à cette épreuve orale. Ce sont ces entraînements répétés qui m'ont permis de réussir les deux oraux que je devais passer et d'obtenir un concours (secrétaire administratif du ministère de l'Intérieur) en juin 2013.
Je suis donc pleinement satisfait de la formation puisque j'ai pu atteindre mon objectif à savoir l'obtention d'un concours à la fin de l'année scolaire.

PIERRE-ETIENNE
Licence Droit, mention Administration Publique - promo 2009-2010
Master management et audit en secteur public - promo 2010-2011

Aujourd'hui en poste comme responsable juridique au comité national des pêches à Paris
J'ai passé deux années à l'IPAG de Poitiers, avec la ferme intention d'intégrer, à l'issue de concours, la fonction publique d’État. Je recherchais dans cette formation des éléments méthodologiques surtout sur les épreuves de culture générale. Les formations dispensées par l'IPAG étaient de bonne qualité, les professeurs pour l'essentiel motivés et à l'écoute. Les étudiants venaient de tous horizons, étaient de tous niveaux, ce qui présentait autant d'avantages que d'inconvénients dans mon cas. Étudiant issu de la faculté de droit, la présence de géographes, historiens, littéraires ou de fonctionnaires m'a permis d'acquérir une certaine ouverture d'esprit. En revanche, la formation impliquait la nécessité de mettre à niveau en droit une grande majorité des étudiants.
Pour résumer, l'IPAG de Poitiers est une bonne formation pour acquérir les fondamentaux juridiques et les éléments méthodologiques en culture générale et note de synthèse pour se présenter avec plus de confiance aux concours. En revanche, la diversité des profils permettra, selon sa provenance, un solide travail en droit et en culture générale.

 
ADELINE
Diplôme d'Université, préparation aux fonctions d'encadrement de l'Administration (concours A) - promotion 2009-2010

Aujourd'hui en poste à la Région Poitou-Charentes
Sortant de 5 années d'études d'Histoire, je me suis inscrite à l'IPAG afin de compléter ma formation dans l'espoir de passer et surtout de réussir les concours du Patrimoine.
L'arrivée en DUA n'a pas été une mince affaire...principale difficulté : le droit ! Et surtout les méthodes de travail. Pendant 5 ans j'ai appris à faire des dissertations en 3 parties, et là on me demande de me restreindre à 2 parties. On m'a demandé de préparer des TD..."préparer" ? C'est-à-dire ? On m'a demandé de chercher un arrêt...un quoi ? En bref, l'exercice a été rude ! Ce ne sont donc pas que de nouvelles notions, de nouvelles matières, c'est un retour à la case départ et on a tout à apprendre. Mais heureusement, la richesse des enseignements m'a motivée, ce qui a rendu l'adaptation certainement plus rapide. Je n'avais jamais fait de droit ni d'économie et je suis aujourd'hui en poste dans une collectivité territoriale.
L'l'IPAG m'a donné des clés de compréhension qui me permettent aujourd'hui non seulement de répondre efficacement aux exigences de mon poste, mais aussi d'avoir un regard plus avisé sur les enjeux de la société. Après 5 ans, les mots « note de synthèse » me donnent encore de l'eczéma, les débats en TD de culture générale me rappellent de bons souvenirs et maintenant, quand je lis Les Échos je comprends, quand on emploie des abréviations de juriste je comprends, je vais sur Légifrance, j'ai des post-it dans mon CGCT, et quand on me parle de nains, je ne pense pas à Blanche-Neige mais à Morsang-sur-Orge.

SOPHIE
Diplôme d'Université, préparation à l'Administration générale (concours B) 2009-2010
Licence Droit, mention Administration publique
Master 1 et 2 Management et audit en secteur public

J’ai entendu parler de l’IPAG après avoir mis un terme à mes études d’anglais à la Faculté de lettres et langues.
J’ai intégré l’Institut en 2009 via le Diplôme d’Université de catégorie B, avant d’accéder à la Licence droit mention administration publique. Enfin, ont suivi les deux années du Master Management et audit en secteur public. Alors que j’avançais encore à tâtons en m’inscrivant à l’IPAG, j’en suis sortie avec un diplôme de niveau 1 !
Ces quatre années m’ont permis d’assimiler une bonne connaissance de l’organisation et du fonctionnement du secteur public et ont contribué à étoffer mon expérience professionnelle grâce aux stages suivis. Ce faisant, je peux aujourd’hui prétendre à des postes à responsabilités dans des collectivités publiques. Mon investissement personnel a payé, mes soirées sacrifiées au travail des cours n’ont pas été vaines…

SAMUEL
Diplôme d'Université, Préparation aux fonctions d'encadrement de l'Administration (concours A) - promotion 2012-2013

Après un parcours d’historien et plusieurs expériences dans différentes administrations (culture, santé, cohésion sociale, territoire), j’ai décidé de m’orienter vers les concours de catégorie A. C’est dans cet objectif que je me suis inscrit au DUA de l’IPAG de Poitiers.
Cette année de préparation m’aura été particulièrement bénéfique sur deux points. D’une part j’ai pu découvrir des enseignements très présents aux concours et m’en composer une base solide (droit public, économie, finances, culture générale,…) ; d’autre part les entrainements en méthodologie des concours m’ont permis d’acquérir le niveau requis aux concours en matière de composition, note de synthèse et oral.
Grâce au DUA et ses avantages, j’ai ainsi pu préparer le concours d’inspecteur des finances publiques, bien que loin de mes premières orientations, la session suivant immédiatement mon année de cours. Et une fois admissible et bien que non scolarisé, j’ai pu disposer de nombreux entrainements pour les oraux d’admission avec les enseignants de l’IPAG ; ce qui a tout particulièrement contribué à ma réussite à ce concours. Je profite de ce témoignage pour les en remercier très chaleureusement une fois encore pour cela et l’année de DUA.


Université de Poitiers - 15, rue de l'Hôtel Dieu - TSA 71117 - 86073 POITIERS Cedex 9 - France - Tél : (33) (0)5 49 45 30 00 - Fax : (33) (0)5 49 45 30 50 - webmaster@univ-poitiers.fr